Nkusu Felelo

Biographie Nkusu Felelo

Nkusu Felelo, un des doyens de la peinture zaïroise moderne, est né en 1914 dans l'enclave de Kabinda, Bas-Zaïre. Il fait ses études primaires chez les frères des Ecoles chrétiennes à Tumba, mais ne va pas plus loin. Il entre au service des Douanes à Matadi jusqu’en 1943, puis est engagé à l'Information à Kinshasa. En 1945, la rencontre d'un peintre européen détermine une vocation déjà perçue et irrésistible. Ses dons naturels suppléent bien vite à la carence et aux lacunes de sa formation. Il tient plusieurs expositions à Matadi, dont l'une avec Mavinga.

En 1958, il participe à l'Exposition universelle de Bruxelles par un envoi. En 1966, ses oeuvres sont présentées au premier Festival mondial des arts nègres de Dakar.

En 1970, il prend part à l'Exposition de l'art zaïrois à Bruxelles.

Il organise quelques autres expositions individuelles au pays, notamment à l'Académie des Beaux-Arts de Kinshasa à l'occasion de ses soixante ans, lors de l'obtention de la palette d'or de l'AICA/Zaïre en 1978, à la BCZ sous l'égide de l'AICA en 1980, à la Galerie " Création 3 " en 1981 et à la Galerie Van Bever en 1983.

Le peintre Nkusu est attachant. Père de nombreux enfants et plus d'une fois grand-père, il se consacre entièrement à sa famille, parfois même au détriment de son œuvre artistique. Celle-ci est d'une valeur artistique parfois irrégulière. Il sait que les humeurs versatiles de l'inspiration expliquent ces irrégularités. Nkusu est aussi profondément croyant. Cet aspect de sa personnalité apparaît dans ses nombreux tableaux d'inspiration religieuse. Vivant très près de la vie simple et traditionnelle, il transpose avec beaucoup de finesse et de goût les scènes de la vie biblique dans un contexte africain. Ses " Christ " sont africains. La Sainte Famille traverse une localité de brousse à dos d'antilope, la Pêche miraculeuse se passe sur un fleuve zaïrois à bord d'une pirogue... Il reste profondément attaché, dans sa thématique, aux racines de son terroir et aime l'art traditionnel dont il s'inspire. Sa palette est lumineuse, spontanée et pâteuse.

Il peint avec du soleil tant il a le génie des couleurs, des couleurs éblouissantes, d'une splendeur sauvage comme la nature africaine.

Il passe d'ailleurs le plus clair de son temps dans ses plantations à la campagne, loin de la vie tumultueuse de la ville, où il vit en symbiose avec la nature.

Les meilleurs tableaux de Nkusu sont peints sur les toiles qui lui ont servi de palette. L'artiste est vraiment dans son élément quand il peut travailler sur une toile " crasseuse " de couleurs éparpillées dans tous les sens. Avec un talent vraiment original, doublé d'une expérience éprouvée, il se laisse guider par les tâches dansantes qu'il rassemble. Les liants, il parvient à les faire vivre et chanter, à les intégrer dans de nouvelles formes et à produire avec elles ses plus belles œuvres.

Nkusu compte de nombreux sympathisants parmi lesquels Mavinga, Kamba, Luzolanu avec qui il eut à travailler et même à exposer, bien que ceux-ci se soient, par la suite, détachés de son influence. Phénomène remarquable, malgré son âge avancé et la poussée des générations plus jeunes, Nkusu continue à avoir foi en son art dont il vit exclusivement.

A cause de cette détermination, l'AICA/Zaïre lui a décerné en 1978 la palette d'or, insigne qui récompense les artistes restés actifs durant au moins trente ans

About the Author

peintures

25 Sep 2016